Printed From:

Automédication responsable : les 7 règles d’or1,2

L’automédication responsable

L’automédication doit être pratiquée de façon temporaire dans les cas les plus bénins. Des informations sur l’automédication sont disponibles sur le site de l’ANSM.

Le rôle du pharmacien est primordial dans le conseil pour éviter tout risque de mésusage ou d'erreur médicamenteuse lors de la délivrance d'un médicament notamment en cas d'automédication.

Vous trouverez ci-dessous les 7 règles d’or pour une automédication responsable :

Les 7 règles d’or de la médication officinale

Avant l’achat

  • 1. Valider le choix du médicament avec votre pharmacien afin de s’assurer que le médicament est en accord avec vos besoins et ne présente aucun danger pour votre santé.

  • 2. Être particulièrement vigilant(e) si :
    • vous êtes enceinte
    • vous allaitez
    • vous êtes allergique à certains produits
    • vous êtes âgé(e)
    • vous êtes atteint(e) d’une affection de longue durée
    • ou si vous choisissez un médicament pour votre enfant.
    Demandez systématiquement conseil à votre pharmacien d’officine qui pourra vous orienter si besoin vers une consultation médicale.

Avant de prendre le médicament

Au cours du traitement

  • 4. Ne pas prendre de votre propre initiative plusieurs médicaments différents : risque d’interaction médicamenteuse pouvant entrainer ou majorer des effets indésirables ainsi que d’entrainer une moindre efficacité du traitement. Signalez à votre pharmacien si vous suivez déjà un autre traitement.
  • 5. Respecter les doses par prise, l’intervalle entre les prises, le nombre de prises quotidiennes et la durée du traitement.
  • 6. En l’absence d’amélioration au bout de quelques jours de traitement, si les symptômes s’aggravent, s’ils se répètent fréquemment, ou en cas de doute, demander l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien.
  • 7. En cas d’événement indésirable, même mineur, il est important de le signaler à votre médecin ou à votre pharmacien.