Printed From:

Mécanisme d’action d'IPRAFEINE

Les AINS sont des médicaments qui grâce à leur action inhibitrice (freine l’action) sur une enzyme clé appelée cyclo-oxygénase ou COX vont entrainer la diminution de la production des prostaglandines, principaux médiateurs impliqués dans l’inflammation.


Quel est l’apport de la caféine dans cette association ?

La caféine est un stimulant léger et est utilisé comme antalgique adjuvant.

Informations avant de prendre IPRAFEINE

Indications

Traitement de courte durée de la douleur aigue d’intensité modérée.

Dose initiale : prenez 1 comprimé (400 mg d'ibuprofène et 100 mg de caféine). Si besoin, prenez une dose supplémentaire (un comprimé) mais ne dépassez pas une dose totale de 1200 mg d'ibuprofène et 300 mg de caféine (3 comprimés) sur une période de 24 heures. L'intervalle entre deux prises doit être au moins de 6 heures.

Rappel des posologies

IPRAFEINE (400 mg/100 mg)

Pour les adultes (plus de 18 ans)

Adultes uniquement
 
 

1 comprimé/prise, renouvellement au bout de 6 à 8 heures si besoin. Ne pas dépasser 3 comprimés/jour (1200 mg ibuprofène/300 mg caféine)

Durée de traitement :

Maximale en automédication : 3 jours

Effets indésirables et risques

Effets indésirables d'IPRAFEINE :

IPRAFEINE peut entrainer différents effets indésirables dont :

Voir la liste des effets indésirables, rubrique 4 de la notice

Si vous présentez un effet indésirable grave suite à la prise d’IPRAFEINE, arrêter immédiatement le traitement.

Dans quels cas il ne faut pas prendre IPRAFEINE ?

Ne jamais prendre IPRAFEINE si :

  • vous êtes allergique (hypersensible) à l’ibuprofène, à la caféine ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament, mentionnés dans la notice, rubrique 6
  • vous avez des antécédents de réactions allergiques (hypersensibilité) associées à la prise d’AINS ou d’aspirine
  • vous êtes un enfant ou un adolescent âgé de moins de 18 ans
  • vous avez des antécédents d'hémorragie ou de perforation gastro-intestinale, liés à un traitement aux AINS
  • vous souffrez de troubles de la production des cellules sanguines
  • vous souffrez d’hémorragie cérébro-vasculaire ou autre
  • vous souffrez d’une maladie grave du foie, du rein ou du cœur
  • en cas de grossesse
  • vous souffrez de déshydratation sévère (provoquée par des vomissements, une diarrhée ou un apport liquide insuffisant)

Demander avis à votre médecin avant de prendre IPRAFEINE si :

  • vous souffrez d’un lupus érythémateux, disséminé et connectivite mixte
  • vous souffrez d’un trouble héréditaire du métabolisme de la porphyrine
  • vous souffrez de troubles gastro-intestinaux et maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (maladie de Crohn par exemple)
  • vous souffrez d’hypertension ou d’insuffisance cardiaque
  • vous souffrez d’une maladie du foie ou du rein
  • vous venez de subir une intervention chirurgicale importante
  • vous souffrez de rhume des foins, de polype nasal ou de troubles respiratoires chroniques obstructifs
  • vous souffrez d’une prédisposition allergique à d’autres substances

 

Populations à risque

FEMMES ENCEINTES/ALLAITANTES

    Ne pas utiliser en cas de grossesse ou chez la femme allaitante

 

PERSONNES ÂGÉES

Aucune recommandation posologique particulière ne peut être faite pour les patients âgés. Mais étant donné qu’ils présentent un risque accru de développer des effets indésirables liés aux AINS (notamment des hémorragies et perforations gastro-intestinales, qui peuvent être fatals) et/ou la caféine, une surveillance particulièrement étroite est recommandée chez les patients âgés.

POPULATIONS PARTICULIÈRES

En début de traitement, une surveillance attentive de la fonction rénale est nécessaire chez les patients :

  • atteints d’insuffisance cardiaque,
  • qui présentent une altération chronique de la fonction rénale ou hépatique,
  • qui prennent des diurétiques,
  • qui sont hypovolémiques à la suite d’une intervention chirurgicale importante.

ENFANTS

IPRAFEINE est contre-indiqué chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans. A utiliser uniquement chez l’adulte.

Références

  1. Rappel des règles de bon usage des AINS de l’ANSM. consulté le (16/06/2020)
  2. RCP Ipraféine et Notice Ipraféine
  3. The Role of Adenosine Signaling in Headache : A Review, Fried NT. Brain sciences 2017. consulté le (16/06/2020)