Printed From:

Mécanisme d’action de l’ibuprofène : Ibupradoll

L’ibuprofène est un anti-inflammatoire non stéroïdien, appelé aussi AINS. Les AINS sont des médicaments qui grâce à leur action inhibitrice (freine l’action) sur une enzyme clé appelée cyclo-oxygénase ou COX vont entrainer la diminution de la production des prostaglandines, principaux médiateurs impliqués dans l’inflammation. Cela explique leur action anti-inflammatoire (diminution de l’inflammation), antalgique (diminution de la douleur) et antipyrétique (diminution de la fièvre).

Informations à connaitre avant de prendre de l'ibuprofène

Indications

En cas d'apparition de symptômes évocateurs d’une infection Covid19 (fièvre, toux, difficultés respiratoires, maux de tête, courbatures, mal à la gorge, nez qui coule, perte du goût et/ou de l’odorat et éventuellement la diarrhée), il est recommandé de ne pas utiliser d'ibuprofène. Contactez sans attendre votre médecin.

Traitement de courte durée de la fièvre et/ou des douleurs telles que :

  • Maux de tête ;
  • États grippaux ;
  • Douleurs dentaires ;
  • Courbatures ;
  • Règles douloureuses.

L'Ibupradoll au dosage de 400 mg est indiqué chez l’adulte dans le traitement de la crise de migraine légère à modérée avec ou sans aura après au moins un avis médical.

Rappel des posologies

Le comprimé dosé à 400 mg est réservé à des douleurs ou à une fièvre plus intenses ou non soulagées par un comprimé dosé à 200 mg d'ibuprofène.

Durée de traitement : maximale en automédication

Effets indésirables et risques

Effets indésirables de l’ibuprofène

L’ibuprofène peut avoir divers effets indésirables dont :

  • réaction allergique :
    • cutanées (éruption sur la peau, démangeaisons, oedéme, aggravation d'urticaire chronique) (rare)
    • respiratoire de type asthme (rare)
    • oedème de Quincke (rare)

  • exceptionnellement il est possible d'avoir des maux de tete accompagnés de nausées, vomissements et raideur de la nuque

Dans quels cas il ne faut pas prendre de l'ibuprofène ?

Ne jamais prendre d’ibuprofène si :

  • vous êtes allergique (hypersensible) à l’ibuprofène ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament, mentionnés dans la notice, rubrique 6
  • vous êtes enceinte
  • vous avez des antécédents d’asthme déclenchés par la prise d’AINS ou d'allergie
  • vous avez des antécédents d'hémorragie ou de perforation digestive
  • vous souffrez d’hémorragie gastro-intestinale, cérébro-vasculaire ou autre hémorragie en évolution ; ulcère peptique évolutif, antécédents d’ulcère peptique ou d’hémorragie récurrente
  • vous souffrez d’une maladie grave du foie, du rein ou du cœur
  • vous avez un lupus érythémateux disséminé

Demander avis à votre médecin avant de prendre de l’Ibupradoll si :

  • vous êtes une personne âgée
  • vous souffrez d’une insuffisance cardiaque
  • vous souffrez d’une maladie du foie ou du rein
  • vous souffrez d’hypertension (contrôlée ou non)
  • vous avez le moindre doute concernant votre traitement
  • vous souffrez de troubles de la coagulation, que vous prenez un traitement anticoagulant

 

Populations à risque

FEMMES ENCEINTES/ALLAITANTES

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante

PERSONNES ÂGÉES

Les sujets âgés présentent un risque accru d'effets indésirables aux AINS, en particulier d'hémorragie gastro-intestinale et de perforations pouvant être fatales.

ENFANTS

  • A utiliser chez l’enfant pour le traitement de courte durée de la fièvre et/ ou des douleurs telles que les maux de tête, états grippaux, douleurs dentaires, courbatures, règles douloureuses en cas de contre-indication au paracétamol.
  • N'utilisez qu'un seul type de médicament pour faire baisser la fièvre et privilégiez l'utilisation du paracétamol3.
  • La dose doit toujours être adaptée au poids.